Toujours plus a l'ouest...
Photos, vidéos, textes, ambiances des pérégrinations d'un globe-trotteur...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





Mes albums

«  Août 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 



Rubriques


Menu

SUBLASTART
un terrien sur terre
hay sol y luna

Intercity

Pas  grand chose à dire sur les deux principales villesdu Lao. La capitale actuelle Vientiane, est étrangement située sur le bord du Mékong a la frontiere Thai. C est une ville de passage ou les travellers se retrouvent forcément a un moment ou un autre. Ils sont content d'y trouver de la bouffe occidentale, des bars à vin et de l'Internet haut debit. Esthétiquement tres pauvre, les plus beaux temples sont a Luangprabang capitale historique, Vientiane reste très paisible et agréable à vivre a l'image de son pays.

 

Une curiosité intrigante tout de même: le musée de la revolution qui retrace toute l'histoire laotienne. Apres les dinosaures et la période Angkorienne, on passe a l'histoire contemporaine qui prend peu a peu des allures de propagande pour le régime communiste actuel. Que de superlatifs véhéments pour decrire le degré de barbarie des Francais et des Americains pendant la décolonisation! Il est vrai que nous avons été les pires tortionnaires manipulateurs en Indochine, des barbares sans nom qui ont laisse un joyeux merdier apres leur passage, mais le manque d'objectivité des legendes est surprenant pour un musée national. A côté de cela on peu admirer la gourde et la paire de tongs du camarade Wong, hero de la resistance du parti. Puis d'ensuivent des bustes de Mao, Lenine et consort et une piece consacrée à chaque ministère du gouvernement faisant l'éloge des projets du parti qui font du Laos un pays en pleine prospérité. On est totalement dans l'exthétique de la Pravda (''la vérité'') : ligne editoriale des medias russes pendant la revolution bolchévique, quand ils étaient (peut on réellement en parler au passé?) des réels outils de propagande au service de la politique du pays. Une petite Beer Lao sur le bord du Mekong pour admirer le coucher de soleil sur la côte Thailandaise, histoire de se détendre un peu l'encephale apres cette lobotomie, est toute necessaire. De la quiétude, du farniente pour se rappeler que le Laos est avant tout un pays tres peu politisé, ou plutot, un pays dont la politique ne s'occupe pas . Ici c'est toujours le systeme D comme Delanoe qui a encore du boulot avec paris plage. A Vientiane on a des dunes de plages normandes avec les gosses qui se baignent et qui pêchent au pied du ''periph'' en pleine capitale.

De son côté Luangprabang a clairement choisi son role de ville musée. Cette magnifique ancienne capitale coloniale a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco. On y trouve tout les clichés du mobilier et de l'architecture d'Indochine. Ruelles pavées, clean, temples somptueux le tout au milieu de splendides montagnes que l'on peut admirer depuis le mont Phosi au centre de la ville. Un charme un peu désuet même si il faut reconnaitre que le metissage entre le monumental occidental et le raffinement déluré de l'esthetique sud-asiatique donne un resultat envoutant. On y croise les mêmes Fallang qu' a Vientiane qui font la queue-leu-leu dans les stands des marchés artisanaux et les tours operators. Ca donne envie de retourner s'enfoncer dans la campagne et les montagnes du nord.


Publié à 10:27, le 19/05/2008, Province de Savannakhet
Mots clefs :
Lien