Toujours plus a l'ouest...
Photos, vidéos, textes, ambiances des pérégrinations d'un globe-trotteur...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





Mes albums

«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 



Rubriques


Menu

SUBLASTART
un terrien sur terre
hay sol y luna

Voyage ?


Départ pas écolo

Le kerozen se brule par hectolitres...
Pour m'emmener vers le point de départ de mon périple.
Je suis happé par un monde que je ne connais pas : le voyage en avion. Cela faisait perpète que je n'avais pas rompu avec un de mes principes fondamentaux de voyage : JAMAIS L'AVION . Mais une fois n'est pas coutume et je pense que le jeu en vaut la chandelle.
Outre le problème écologique d'envergure que cela comporte qui est déja suffisant pour s'abstenir, c'est le comportement que ca engendre. C'est un outil qui fausse les repères. Cela nous fait croire que nous maitrisons l'espace/temps, qu'il est possible d'aller a Tokyo pour le week end alors qu'il y a 70 ans la première ville se trouvait parfois a trois jours de cheval! Mais pour qui se prend t on, misérable poussière humaine ? Ou est passé la sensation de cheminement ? Du temps mélé a la distance qui nous fait réaliser que l'on se déplace ? L'effort d'encaisser un voyage, qui est la seule manière de se rendre compte que l'on est parti loin?
Je réalise qu'en 24 heures je vais parcourir la distance que je vais faire a rebrousse-poils par la route pendant 8 mois, personnellement ca me sidère et m'effraie un peu! Mais c'est sur que c'est plus ''facile'', ''rapide'', ''efficace'' dans ce monde ou on ne prend plus le temps de rien faire et ou la flemmardise sécurisée prend vite le dessus sur le gout de l'aventure. L'incitation est d'autant plus grande que les billets sont plus qu'abordables...et pour cause: ma compagnie aérienne Gulf Air n'est autre qu'une boite des Emirats Arabe Unis...Cette charmante contrée grande comme la Corse ou une poignée de barbus font la pluie et le beau temps main dans la main avec Bush en ce qui concerne le prix du baril de pétrole. C'est scandaleux mais c'est comme ca. Et meme avec une ethique bien ancrée, on se laisse tenter. J'espère ne jamais faire le pas de voyager en long courrier comme cela à outrance, mais si d'autres le font qu'ils anéantissent le stock pétrolier une bonne fois pour toutes, qu'on soit obligé de passer à autre chose.
En tout cas la téléportation fonctionne.
En 24 heures je passe du jour a la nuit, du pull aux sandales, du camembert au Pad Thai et de l'aumonerie au temple....Et c'est que du bonheur!

                                                

 


Publié à 12:48, le 4/03/2008, Bangkok
Mots clefs :
Lien